DÉNEIGEMENT DE NOS ROUTES

Le mois de Septembre annonce le démarrage des préparatifs en vue du déneigement des routes du Village.

Depuis quelques années maintenant, la Municipalité est responsable du déneigement de la route 108, ce qui assure une continuité du plan de déneigement global.  Les revenus engendrés par le contrat avec le Ministère des transports du Québec (MTQ) nous permettent de défrayer le cout des équipements nécessaires au déneigement ainsi que les abrasifs et le salaire des employés qui y sont affectés.

Plusieurs défis sont relatifs au déneigement.  Le territoire est composé de routes longeant le lac ou d’espaces plus vastes, de pentes abruptes, de stationnements, de trottoirs, de ponts, etc.  Chaque élément requiert une approche différente.  Par exemple, il faut déneiger un pont en évitant d’envoyer la neige dans le lac tant que possible.  Les stationnements doivent être déneigés avant l’arrivée des travailleurs soit tôt le matin. Certaines routes glacent plus rapidement que d’autres.  À chaque fois, nous avons le souci d’assurer la sécurité des usagers tout en étant respectueux de l’environnement.

Certaines artères sont déneigées en priorités dû au nombre d’usagers.  Plusieurs passages sont nécessaires pour certaines routes et nous avons à répondre à des règles précises lors de tempêtes, par exemple un premier passage est fait sur la route 108 pour déneiger la chaussée.  Un deuxième passage est fait quelques heures suivantes pour déneiger l’accotement.  Dans les jours suivants, nous devons dégager les garde-fous.

Suite à des demandes de citoyens auprès du Conseil municipal, nous avons fait une approche auprès du MTQ pour pouvoir établir la route 108 à titre « Écoroute d’hiver ».

Une écoroute d’hiver fait l’objet d’un mode d’entretien alternatif pendant la saison hivernale afin de réduire les impacts environnementaux des fondants sur une ou plusieurs zones vulnérables aux sels de voirie.  Ce mode d’entretien privilégie avant tout une intensification des interventions de grattage et l’utilisation d’abrasifs aux endroits critiques du réseau pour assurer la sécurité routière.  Toutefois, dans certaines circonstances, l’utilisation de sels de voirie demeure la méthode préconisée, notamment lorsque la chaussée est glacée, de même qu’aux endroits critiques comme les pentes, les courbes et les arrêts.

Pour qualifier une écoroute, il faut s’assurer que la sécurité sera respectée.  Cela est fait par des études de sécurité pour évaluer le type de circulation, le débit, les pentes, le nombre d’accès, etc.  Ensuite, il faut avoir l’adhésion unanime des municipalités que la route traverse.

Selon le MTQ, il y a 3 niveaux de déglaçage pour les routes sous sa responsabilité (comme la route 108).  Les niveaux sont établis en fonction du nombre de véhicules :

  1. 2 500 véhicules et plus par jour : Déglaçage pleine largeur
  2. Entre 500 et 2 500 véhicules par jour : Déglaçage du centre de la route
  3. Moins de 500 véhicules par jour : fond de neige durci.

Dans notre cas, il faut l’adhésion du Canton de Hatley, de Ste-Catherine de Hatley et de nous-même.  Pour ce qui est de la sécurité, entre 500 et 2 500 véhicules par jour empruntent la route 108.  Le déglaçage devrait donc être fait au centre de la route.  Une analyse plus poussée du circuit de déneigement avec de fortes pentes, quelques courbes à courts rayons et un débit de véhicules relativement élevé semblent démontrer qu’il serait hasardeux d’implanter une écoroute sur la 108.

Cela n’empêche pas de faire tout ce que nous pouvons pour diminuer la quantité de sel ou de sable utilisée sur nos routes de même que sur la 108 (respectant naturellement les normes minimales établies par le MTQ à notre contrat d’entretien). 

C’est pourquoi nous amorcerons un projet pilote de réduction des abrasifs et de sel de déglaçage sur certaines de nos routes cet hiver.

Les routes à surface plane seront principalement visées dans ce projet pilote.  Les trottoirs, intersections, routes présentant une pente ou une courbe seront exclues du projet pour des raisons évidentes de sécurité.

La liste des routes touchées par ce projet pilote seront annoncées dans les prochaines semaines et seront diffusées par nos outils de communication habituels soient notre page Facebook, notre site web ainsi que l’infolettre.  De plus, des panneaux seront installés sur les routes visées afin de permettre aux usagers d’adapter leur conduite.

Un rapport à la population sera produit vers l’été 2022.

Publié sous Dernières nouvelles